Sections

Nouveau maire, nouvelle vision pour Sainte-Émélie


Publié le 1 décembre 2017

Martin Héroux, nouveau maire de Sainte-Émélie.

©Photo TC Media - Caroline Morneau

AFFAIRES MUNICIPALES. Le nouveau maire de Sainte-Émélie-de-L'Énergie, Martin Héroux, a une vision pour son village, et celle-ci passe par le développement économique local. « Il faut voir à long terme », laisse-t-il entendre, en entretien avec L'Action.

Selon celui qui a été élu par acclamation avec son équipe de conseillers, en octobre dernier, le développement de Sainte-Émélie s'articule en plusieurs volets, mais principalement par un meilleur soutien à l'industrie récréotouristique. En tant que luthier de profession, le nouveau maire entend également miser sur un meilleur soutien aux artisans locaux.

« Pour dynamiser la municipalité, il faut s'attacher à des projets qui auront un impact à moyen et long terme, et pas juste intervenir au jour le jour », croit-il.

Le nouveau maire entend faire une tournée des commerces, aller voir les gens sur le terrain, les sonder pour connaître leurs enjeux.

« Est-ce qu'on va développer une table de soutien aux artisans? Comment la municipalité peut-elle aider les petits commerçants? C'est là-dessus qu'il faudra se pencher. »

En ce qui a trait au développement récréotouristique, Martin Héroux entend possiblement raccorder le village au sentier pédestre national, situé à environ 3 km au nord de Sainte-Émélie.

Rafraîchir les établissements en loisirs

L'an dernier, sous l'ancienne administration dont faisait partie Martin Héroux en tant que conseiller, d'importantes dépenses ont été faites, notamment pour rénover la patinoire et aussi pour l'aménagement de nouveaux locaux pour l'hôtel de ville. En prévision du budget pour l'année 2018, le nouveau maire entend faire le maximum pour assainir les finances publiques et maintenir le taux de taxes le plus bas possible.

« Les dépenses encourues l'an dernier étaient nécessaires, mais maintenant, il faut travailler à se refaire un coussin, car nous n'avons plus de surplus accumulé », explique-t-il, ajoutant que le déménagement de l'hôtel de ville se fera sûrement en février.

« L'hôtel de ville, présentement, partage ses locaux avec la bibliothèque municipale. Quand on déménagera, la bibliothèque sera agrandie, elle pourra prendre l'espace que nous occupons actuellement. »

Martin Héroux estime que les infrastructures en loisirs à Sainte-Émilie « ont besoin de beaucoup d'amour » en général. Outre l'agrandissement de la bibliothèque, le nouveau conseil compte, en 2018, amorcer les discussions pour l'aménagement futur d'un chalet des loisirs. Le maire prévoit possiblement financer le chalet en utilisant les redevances accordées par Hydro-Québec pour l'implantation de sa nouvelle ligne électrique à 735 kV.   

« C'est une idée. Il faudra en discuter avec les conseillers. »

Soulignons que Martin Héroux a grandi à Sainte-Émélie. Après avoir été conseiller durant les quatre dernières années et s'être impliqué sur plusieurs comités, il obtient son premier mandat de maire. Plusieurs membres de sa famille se sont impliqués en politique municipale avant lui, dont son père qui a obtenu deux mandats de conseiller. M. Héroux est maire à temps partiel, en plus de travailler comme luthier.