Sections

Manawan estime être laissée de nouveau de côté par Québec

Publié le 2 décembre 2017

Jean-Roch Ottawa, chef du conseil de bande de Manawan.

©Photo TC Media - archives

AMBULANCE. Saint-Michel-des-Saints, Saint-Zénon et Manawan estiment que leur territoire a de nouveau été oublié par le gouvernement en matière de services ambulanciers. Le ministère de la Santé a récemment annoncé des investissements de 30 M$ dans le milieu préhospitalier, sans prévoir d'enveloppe pour le territoire atikamekw.

« Nous sommes à la fois perplexes et inquiets face à cette annonce. Pourquoi le gouvernement ajoute-t-il des ressources dans les services ambulanciers en oubliant nos besoins urgents ? Est-ce que les citoyens de Manawan méritent moins de services que les autres citoyens ailleurs au Québec ? », questionne le chef du conseil de bande de Manawan, Jean-Roch Ottawa.

« Le ministre (Gaétan Barrette) est probablement la seule personne qui ne saisit pas l’importance et l’urgence d’ajouter des ressources ambulancières dans notre région. Au cours des derniers mois, nous avons démontré de façon claire et détaillée la légitimité et le bien-fondé de notre demande. Nous attendons maintenant du ministre qu’il se montre aussi ouvert à nos demandes qu’à celles des autres régions ayant reçu de nouvelles ressources », commente pour sa part le maire de Saint-Michel, Réjean Gouin.

Rappelons que la communauté atikamekw réclame un service ambulancier complet et permanent depuis plusieurs années sur son territoire. Présentement, les résidents de Manawan ne disposent d'aucune ambulance capable de répondre rapidement aux urgences. Les secours les plus près se situent à Saint-Michel, soit à 86 km au sud de la réserve autochtone.

« Nous avons récemment écrit au ministre Barrette et exigeons une rencontre à court terme afin de solutionner ce problème. Nous sommes unis et déterminés à faire comprendre au gouvernement l’importance de hausser les services ambulanciers dans notre région », ajoute le maire de Saint-Zénon, Richard Rondeau.

Le chef et les maires estiment que l’absence de services ambulanciers adéquats dans la communauté de Manawan est préjudiciable non seulement à la population atikamekw, mais également à l’ensemble de la population des municipalités de la région. (CM)