Lanaudière parmi les pires régions du Québec

Bris aux infrastructures souterraines

Publié le 9 avril 2016

Info-Excavation a enregistré 60 bris aux infrastructures souterraines dans Lanaudière en 2015, classant la région au 6e rang parmi les régions du Québec ayant eu le plus de bris.

©(Photo : TC Media – archives)

EXCAVATION. La région de Lanaudière se classe au 6e rang ex aequo avec les Laurentides parmi les régions du Québec ayant eu le plus de bris aux infrastructures souterraines avec 60 bris au total en 2015. C’est du moins ce que constate l’organisme Info-Excavation dans son rapport 2015 sur les dommages aux infrastructures.

Plus de la moitié des bris survenus sur le territoire de Lanaudière sont issus de travaux d’égouts et d’aqueduc ou encore de travaux de rues ou de routes. L’organisme Info-Excavation estime que ce bilan pourrait être grandement amélioré par une meilleure planification et le recours aux bonnes pratiques en matière d’excavation.

Pour 42 % des bris survenus dans la région, aucune vérification des infrastructures dans le sol n’a été effectuée auprès du Centre Info-Excavation, un service pourtant gratuit et rapide. Selon l’organisme, les bris peuvent occasionner d’importants coûts, en plus de pouvoir présenter des risques de blessures ou de décès pour les travailleurs.

« Il n’est pas rare qu’un bris nécessite l’intervention de deux camions de pompiers, l’évacuation des résidences et des commerces avoisinants, l’instauration d’un périmètre de sécurité qui perturbe invariablement la circulation routière et une interruption de service pour des milliers d’usagers, par exemple. C’est sans compter les conséquences environnementales qui en résultent comme le bruit et la pollution, et les impacts économiques. Cet immense branle-bas de combat pour résorber la crise et limiter les dommages se solde bien souvent par une facture salée, autant pour l’entrepreneur que pour la société », souligne la directrice générale d’Info-Excavation Nathalie Moreau, par voie de communiqué.

Dans le rapport détaillé d’une vingtaine de pages, on constate que la ville de Joliette se situe au huitième rang provincial des municipalités ayant eu le plus de bris enregistrés sur leur territoire en 2015, avec 12, soit 20 % des bris totaux dénombrés dans la région de Lanaudière.