Sections

Léa Malo est dans les dix meilleures athlètes du monde


Publié le 11 août 2017

Âgée de 14 ans, Léa Malo figure déjà parmi les meilleures au monde.

©(Photo gracieuseté)

CROSSFIT. La jeune athlète de Saint-Charles-Borromée, Léa Malo, a terminé en 9e position chez les 14-15 ans au CrossFit Games, la plus grosse compétition de ce sport au monde. Elle était la seule athlète canadienne de sa catégorie à participer à cet événement grandiose qui se déroulait du 3 au 6 août à Madison au Wisconsin.    

« Il y avait vraiment beaucoup de monde et tous nous encourageaient, c'était le fun! Il y avait plein de filles de partout, dont une qui venait de la Slovaquie et une autre du Brésil, alors je me suis faite de nouvelles amies. C'était une très belle expérience», a commenté l'athlète de 14 ans à son retour.

Cette dernière devait réaliser, au cours des quatre jours, dix épreuves variées qui combinaient différentes disciplines et aptitudes. « Nous devions arriver à 7 h 30 et cela se terminait vers 19 h, alors ça faisait quand même des grosses journées. Nous avions trois épreuves par jour», a-t-elle expliqué en entrevue avec L'Action.

Dès la première journée, elle a réussi à se démarquer en terminant en deuxième position lors d'une épreuve dans laquelle elle devait effectuer 2,5 km de course, 500 m de nage et un autre 2,5 km de course. « Je ne m'attendais pas à ça, surtout pour une première participation à l'événement, j'étais vraiment contente!»

La Charloise a aussi fait la fierté de son entraîneur lors d'une épreuve qui comportait un parcours de vélo et des "lunges" (flexions) à effectuer avec des poids. «Toutes les filles partaient vraiment vite en vélo, mais mon coach m'avait dit de rester confortable et de me garder de l'énergie pour les "lunges".» Elle était avant-dernière et a finalement dépassé les autres compétitrices à la toute fin pour terminer sixième sur vingt.  

La plupart des épreuves se déroulaient à l'intérieur du pavillon, mais l'une était à l'extérieur et malgré qu'elle ait été l'épreuve la plus difficile en raison de la température élevée, elle a aussi été la préférée de Léa. Dans celle-ci, elle devait répéter un parcours à quatre reprises, qui comprenait 1600 m à la course, 24 "squats" et 12 "burpees", en portant une veste de 10 lb.

Finalement, au terme des dix épreuves, Léa a terminé en neuvième position. Une belle réussite pour elle, puisqu'elle avait terminé au 12e rang mondial des Teenage Girls 14-15 ans lors des qualifications et que son objectif était de faire mieux.

« Ce qui nous rend les plus fiers, c'est l'attitude qu'elle a eu tout au long de la compétition. Il y a des participants qui terminaient des épreuves en pleurant, mais elle, elle avait toujours la tête haute », a mentionné sa mère, Josée Santillan.  

Les parents de la jeune fille ont aussi été impressionnés par la façon dont elle a pris le stress à son avantage dans cet événement où il y avait des écrans géants, des foules impressionnantes et des caméras. « Elle avait le gros sourire, comme si elle était faite pour ça et que c'était sa place. »

Lé Malo refera toutes les étapes de qualifications dans l'objectif de participer de nouveau à cet événement mondial. « En plus, l'année prochaine, elle sera plus avantagée, car cette année elle était la plus jeune et la plus légère », a terminé Mme Santillan. 

Léa Malo a mentionné que si elle était aussi prête c'est grâce au travail de son entraîneur Karim El Hlimi.

©(Photo gracieuseté)