Anthony Bélanger renonce à être jugé devant un jury

Son procès pour avoir causé la mort d'une mère de famille aura lieu en septembre

Geneviève Geoffroy genevieve.geoffroy@tc.tc
Publié le 8 décembre 2016

Anthony Bélanger a été cité à procès le jeudi 7 avril, au palais de justice de Joliette.

©Photo TC Media - Geneviève Geoffroy

JUSTICE. Le jeune conducteur soupçonné d'avoir bu et d'avoir conduit la voiture qui a causé la mort d'une mère de famille en plein sommeil à Saint-Alexis en octobre 2014 a renoncé lundi à subir un procès devant jury.

Anthony Bélanger, 27 ans, a choisi de subir un procès devant un juge seul de la Cour du Québec, plutôt que de s'engager dans un procès où il aurait été jugé par des pairs en Cour supérieure.

Le jeune homme de Sainte-Julienne fait face à de graves accusations de conduite dangereuse ayant causé la mort et des lésions corporelles, et de conduite avec les facultés affaiblies ayant causé la mort et des lésions corporelles.

Dans la nuit du 26 octobre  2014, vers 3 h 30, alors que la victime Rachelle Middleton et son mari, Joël Ricard, dormaient paisiblement dans leur maison du rang de la Petite-Ligne, à Saint-Alexis, la voiture à bord de laquelle Anthony Bélanger est soupçonné d'avoir été au volant a percuté de plein fouet la maisonnée et a arrêté sa course dans la chambre du couple.

La mère de 36 ans et de trois jeunes enfants n'a pas eu de chance et est décédée sur le coup. Son mari a subi de graves lésions pour lesquelles il a dû faire de la réadaptation. Par chance, les enfants, âgés alors de quatre, onze et treize ans, dormaient à l'étage et s'en sont sortis sains et saufs.

Anthony Bélanger avait aussi été blessé, mais il a pu sortir de l'hôpital deux jours plus tard. Il avait par la suite arrêté, puis recouvert sa liberté dans l'attente de son procès moyennant de sévères conditions et une caution de 10 000 $.

Le procès d'Anthony Bélanger doit avoir lieu en septembre 2017.