« Mon ambition, c'est de convertir tout le monde », Gregory Charles

Festival de Lanaudière


Publié le 18 avril 2017

Le nouveau directeur artistique du Festival de Lanaudière, Gregory Charles.

©(Photo TC Media - Élise Brouillette)

MUSIQUE. Le nouveau directeur artistique du Festival de Lanaudière, Gregory Charles, a livré un témoignage enflammé lors du dévoilement de la programmation de la 40e édition de l'événement. Convertir tout le monde à la musique classique et faire de Lanaudière un incontournable pour tous les artistes de la planète, voici deux missions qu'il se donne. « Pensons gros et ensuite, réalisons-le », a-t-il affirmé.

Le directeur général, François Bédard, qualifie la nouvelle décennie qui s'ouvre de jalon historique pour le Festival.

Gregory Charles, qui a déjà séjourné au camp musical et étudié avec le père Fernand Lindsay, a parlé de l'importance de la musique, une passion qui lui a été transmise de génération en génération.

« Mes parents venaient chaque année au Festival, le genre de sortie où on va sans même regarder le programme car on sait qu'on ne sera pas déçu. »

Gregory Charles a raconté comment la musique est demeurée le dernier mode de communication entre lui et sa mère, alors qu'elle était atteinte d'Alzheimer.

« On serait fou, nous qui savons la beauté, la profondeur et le caractère rédempteur de la musique, de ne pas vouloir le partager avec les autres. »

Le directeur artistique a rappelé quelques défis qui s'imposent au Festival de Lanaudière, alors qu'aujourd'hui les propositions se multiplient. « Le Festival doit toujours demeurer cohérent, pertinent, courageux. »

Gregory Charles souhaite notamment faire plus de place à la musique chorale. « Un penchant que je partageais avec le père Lindsay », souligne-t-il.

Programmation

Gregory Charles a qualifié le programme du 40e Festival de Lanaudière de « miraculeux ».

Au nombre des événements qui se dérouleront à l'Amphithéâtre Fernand-Lindsay, mentionnons le concert inaugural du 1er juillet avec l'OSM, le pianiste Alain Lefèvre et l'organiste Jean-Willy Kunz. Au programme : Moussa, Ravel et Mahler.

Deux orchestres, soit I Musici et Les Violons du Roy, se retrouveront sur scène les 8 et 9 juillet.

Le 15 juillet, la Sinfonia de Lanaudière et Stéphane Laforest se produiront sur scène, avec Emily Oulousian et Zhan Hong Xiao, deux lauréats de Virtuose.

L'un des plus illustres pianistes canadiens, Marc-André Hamelin, sera en concert deux soirs, les 21 et 22 juillet, alors qu'il se joindra à l'Orchestre Métropolitain et Mathieu Lussier.

Le Virtuose Orchestra sera à l'Amphithéâtre le 23 juillet à 14 h.

Gregory Charles, Marc Hervieux et le Chœur Fernand-Lindsay se retrouveront sur scène le 30 juillet pour un concert de musique lyrique.

La dernière fin de semaine du Festival comporte deux autres concerts de l'OSM et de Kent Nagano. Le vendredi 4 août, le public aura droit à deux chefs-d'œuvre romantiques en compagnie de la pianiste Yulianna Avdeeva. Le samedi 5 août, place à Mozart et au Requiem de Fauré avec la soprano Sumi Jo, le baryton Jean-François Lapointe et l'Ensemble choral du Festival.

Le concert de clôture aura lieu le 6 août. Le Festival présentera Parsifal, le dernier opéra de Wagner, interprété en version concert par l'Orchestre Métropolitain sous la direction de Yannick Nézet-Séguin.

Cette année, le Festival de Lanaudière visitera les églises de Mascouche, Saint-Paul, Saint-Alphonse-Rodriguez, Saint-Sulpice, Sainte-Mélanie, Lavaltrie, Saint-Lin-Laurentides et L'Assomption. Le cinéma en plein air est finalement de retour à l'Amphithéâtre.

Informations : lanaudiere.org.

Gregory Charles, directeur artistique du Festival de Lanaudière ; Jean-Pierre Léger, président et François Bédard, directeur général.

©(Photo TC Media - Élise Brouillette)