Du 16 au 19 juillet, au Festival de Lanaudière

Geneviève Quessy infolanaudiere@tc.tc
Publié le 10 juillet 2015
Le vendredi 17 juillet, le film Le Fantôme de l'opéra sera projeté, avec orchestre sur scène.
Photo: Gracieuseté

À venir les 16, 17, 18 et 19 juillet au Festival de Lanaudière: musique électroacoustique, opéra, gospel, et poursuite de l'hommage à Scriabine.

Le jeudi 16 juillet, à 20 h, au Musée d’art de Joliette, magnifiquement rénové, le Festival de Lanaudière présente Akousma@Lanaudiere 2015. Lors de cette soirée, diverses formes de musique électroacoustique seront explorées. Au programme, aux côtés de pièces de Louis Dufort et Simon Chioini, des performances de Myriam Bleau, dont l’œuvre intègre des éléments hip hop, techno et pop, de Jean-François Laporte, créateur intuitif qui depuis plusieurs années développe et fabrique des instruments de musique aux sonorités non conventionnelles, et de l’artiste américain Keith Fullerton Whitman, connu pour ses compositions sur système de synthèse modulaire. Le billet comprend également une visite libre du Musée à partir de 18 h.

Le vendredi 17 juillet, une présentation sur écran géant du film Le Fantôme de l'opéra, avec orchestre sur scène, à 20 h, à l'Amphithéâtre Fernand-Lyndsay. Tourné en 1925, ce film raconte l'histoire d'un personnage mystérieux hantant les coulisses de l’Opéra de Paris. Amoureux de la belle soprano Christine Daaé, il ira jusqu’au meurtre pour avoir le plaisir d’entendre chanter sa protégée. Le beau Vicomte Raoul de Chagny arrivera-t-il à sauver sa bien-aimée? L'Orchestre des concerts cinématographiques de Montréal accompagnera la projection, pour une soirée cinéma comme à la belle époque.

Le samedi 18 juillet, à 19 h 30, à l'Amphithéâtre Fernand-Lyndsay, la célébration de l’oeuvre de Scriabine se poursuit, avec un programme entièrement russe. Deux oeuvres célèbres, «Une nuit sur le Mont Chauve» de Moussorgski et la symphonie «Pathétique» de Tchaïkovski, seront jumelées au Concerto pour piano de Scriabine. En vedette, deux musiciens dont la fougue, l’intelligence et la générosité sont déjà connues et appréciées des habitués du Festival, le chef d’orchestre Christoph Campestrini et Benedetto Lupo, un des plus grands poètes du piano de notre temps.

Le dimanche 19 juillet, dès 14 h, à l'Amphithéâtre Fernand-Lyndsay, venez vivre l’énergie contagieuse de la musique gospel avec le Jireh Gospel Choir. Formé d’une douzaine de chanteurs et d’une équipe de musiciens, les membres de Jireh ont parcouru les routes du Québec, du Canada, des États-Unis, jusqu’en France et en Italie, pour célébrer cette musique pleine de vie et d’entrain. Qu’il se produise en plein air ou dans une salle intime, le groupe offre un gospel électrisant qui ne laisse personne indifférent. Des grands classiques aux compositions originales, Jireh allie le gospel traditionnel au contemporain avec brio.