Grands Prix Desjardins de la culture: 54 finalistes

Geneviève Geoffroy genevieve.geoffroy@tc.tc
Publié le 23 août 2013
Claude Prégent animera la 22e édition des Grands Prix Desjardins de la culture.
archives

Ce sont 54 finalistes qui s'affronteront dans 18 catégories lors de la 22e édition des Grands Prix Desjardins de la culture de Lanaudière dont la présidence d'honneur sera assurée par Claude Prégent et l'animation par Yvan Ponton le vendredi 20 septembre, au Théâtre du Vieux-Terrebonne. Des 54 finalistes, on compte 15 artistes issus de la MRC Matawinie, 13 de la MRC Joliette, 10 de la MRC D'Autray et deux de la MRC Montcalm. C'est dire que le nord de Lanaudière, comme toujours, sera bien représenté aux Grands Prix Desjardins de la culture de Lanaudière pour cette 22e année. En 2012, le nord de Lanaudière avait raflé 12 prix.

Au sud, la MRC de L'Assomption a huit finalistes en lice, dont Anie Muller qui cumule deux candidatures dont celle du Prix coup de cœur Desjardins, alors que la MRC des Moulins en compte six dont le chanteur Simon Lacas, dans la catégorie Prix Création émergente. Ce dernier a notamment participé aux Francofolies cette année et remporté le concours «Étoile montante Ford» devant des milliers de spectateurs du Festival. Il affrontera Guillaume Gareau-Loyer de Sainte-Marcelline-de-Kildare ainsi que Roberto Mei de Joliette.

Dans la catégorie du Prix coup de cœur (individu) Anie Müller affrontera Claudel Callender de Terrebonne, il dirige également le Chœur des chanteurs de la Place Bourget, ainsi que Jean-François Caron, de Sainte-Béatrix. Ce dernier est également finaliste pour le Prix Littérature avec Roxanne Bouchard (Saint-Paul) et Mario Brassard (Notre-Dame-de-Lourdes). Le Prix coup de cœur pour un organisme opposera le Cirque Alfonse de Saint-Alphonse-Rodriguez, le Festifilm de Notre-Dame-des-Prairies et Projet Zic de Lavaltrie.

Dans la catégorie du Prix Municipalité culturelle, on retrouve deux municipalités de la MRC Matawinie, Saint-Jean-de-Matha et Saint-Côme, lesquelles affronteront la MRC D'Autray. L'an dernier, c'est la ville de Joliette qui avait remporté cet honneur.

Le collectif lanaudois À voix haute (Joliette), qui a notamment pour mission de privilégier la diffusion des œuvres d’écrivains lanaudois, est en lice pour le Prix Arts de la scène. Il affrontera le Cirque Alfonse et Spectacle Avalanche de Mascouche. Notons qu'en plus de sa nomination dans la catégorie Arts de la scène et Coup de cœur, le Cirque Alfonse est en lice dans deux autres catégories, pour un total de quatre, soit pour le Prix Innovation, aux côtés de Marie Boulanger (Saint-Jean-de-Matha) et de Marilyne Cormier (L'Assomption) et pour le Prix Patrimoine, aux côtés du groupe des 15 de la MRC D'Autray et de la Société d'histoire de Saint-Alphonse-Rodriguez.

Le géant du jazz d'aujourd'hui, le Brandonien Yannick Rieu, de Saint-Gabriel-de-Brandon, est quant à lui finaliste pour le Prix musique, aux côtés de Ludovic Bonnier (Notre-Dame-des-Prairies) et du chef d'orchestre Stéphane Laforest (Lavaltrie), un autre géant dans son domaine. Une chaude lutte s'annonce donc dans cette catégorie.

La bibliothèque de Notre-Dame-des-Prairies, qui avait raflé les honneurs lors de la 21e édition, se retrouve une fois de plus en lice pour remporter le Prix Bibliothèque. Elle jouera du coude avec celles de L'Assomption et de Saint-Alphonse-Rodriguez.

Soulignons que les deux nouvelles entrepreneures derrière la boutique Misskikooz, située à Sainte-Marcelline-de-Kildare, et spécialisée dans la confection de sacs faits à partir de vêtement recyclés, Mélissa Charrette et de Cynthia Morin, se sont taillé une place aux Grands Prix dans la catégorie Métiers d'art en compagnie de Louis Grypinich (Sainte-Mélanie) et Martin Héroux (Sainte-Émélie-de-l'Énergie).

Dans la catégorie Arts-Affaires, le café culturel de la Chasse-Galerie de Lavaltrie est présent, tout comme TVRM de Terrebonne et la Maison Côte à Côte de Mascouche.

Pour les Prix Robert-Lussier Bénévolat, France Martin (Joliette), Michelle Picard (Lavaltrie) et Évangéline Richard (Saint-Liguori), qui est aussi présidente de Tourisme Lanaudière, s'affronteront dans la catégorie individu alors que les bénévoles du Centre culturel de Joliette, du Concours littéraire de Lanaudière et de la Fabrique Visitation de l'île Dupas, dont l'église a remporté 25 000$ dans le cadre du concours Sauvez un bâtiment près de chez vous, feront de même dans la catégorie groupe pour ce prix.

Maryse Drainville, membre fondateur du Théâtre Advienne que pourra qui a parcouru Lanaudière cet été avec la roulotte de Paul Buissonneau pour présenter la pièce Le tour du monde en 80 jours, est en lice pour le Prix Éducation artistique. Maryse Drainville est également animatrice socioculturelle et enseignante à l’Académie Antoine Manseau. Elle affrontera Robert Dandonneau de Sainte-Julienne et Magali Dudemain de Saint-Paul.

Le prix Ambassadeur Télé-Québec, qui avait été remporté l'an dernier par les Charbonniers de l'enfer, sera désigné à l'un des trois candidats suivant: Lise Cormier ou Jean-Pierre Gauvreau de L'Assomption ou Martin Héroux de Sainte-Émélie-de-l'Énergie.

Pour le Prix Jeune public, Les Bordéliques Danses et Musiques et l'Orchestre symphonique de la relève, de Joliette, tenteront de remporter ce prix, tout comme la chanteuse Christine Dubois, de Repentigny. Les enfants ou les parents la reconnaîtront sous le nom de Krystine.

Finalement, le Prix Arts visuels sera disputé entre Anie Muller (Repentigny), François-René Despatie-L'Écuyer (Terrebonne) et Louis Robichaud (Lavaltrie).