La roulotte de Paul Buissonneau reprend du service

Le Tour du monde en 80 jours en tournée dans Lanaudière

Geneviève Geoffroy genevieve.geoffroy@tc.tc
Publié le 20 juillet 2013

Vieille de plus de 60 ans, la première roulotte de Paul Buissonneau reprendra du service dès le jeudi 25 juillet, pour une tournée dans la région de Lanaudière, alors que le Théâtre Advienne que pourra présentera l'œuvre célèbre de Jules Verne, Le tour du monde en 80 jours au cœur dans le cadre d'une tournée lanaudoise.

À quelques jours de la première, qui aura lieu au cœur de la Ville Saint-Gabriel, à la plage, l'aréna de Ville Saint-Gabriel était transformée en réel chantier: l'heure des derniers détails a sonné. Une équipe termine les décors, la rénovation de la roulotte tire à sa fin et les comédiens en sont à leurs dernières répétitions, dirigés avec force et vigueur par le metteur en scène Frédéric Bélanger. Rien ne doit être laissé au hasard et l'effervescence de la première qui arrive à grands pas est palpable dans l'air, tout comme l'énergie qui a été canalisée pour réussir à redonner vie à la toute première roulotte de Paul Buissonneau.

Plus de 240 heures ont été nécessaires à la remise sur pied de cette scène mobile, dont les travaux ont été dirigés par Daniel Quirion, accessoiriste-concepteur de métier entre autres pour Rock et Belles Oreilles, La P'tite Vie, La Voix et plusieurs autres émissions télé. Ce résidant de Saint-Cuthbert, ancien régisseur en chef du spectacle Alegria dans la tournée américaine du Cirque du Soleil. Daniel Quirion a pu compter sur la collaboration de plusieurs résidants de la communauté de Brandon, mais aussi de plusieurs autres Lanaudois pour cette entreprise. « On est parti d'un monument historique. Sa remise sur pied, c'est pour poursuivre l'œuvre de Paul Buissonneau, l'objectif c'était de respecter la roulotte. Nous avons dû tout changer l'intérieur, les essieux, refaire les freins, l'attache pour la roulotte. Le tout, pour du théâtre jeunesse, pour les jeunes », explique Daneil Quirion.

La conception du décor de la pièce a été réalisée par Dominique Pottier, diplômée de l'École des Beaux-Arts de Toulouse et peintre scénique en cinéma. Cette Gabriéloise d'adoption avait la lourde tâche de nous faire voyager dans le monde : Angleterre, Égypte, Inde, Chine, Japon et États-Unis, ce qui se fera grâce à une murale géante qui défilera derrière la scène pour situer les spectateurs tout au long de la pièce. La peinture de certains éléments du décor a, dont le Big Ben, a entre autres été réalisé par neuf jeunes de la Coopérative jeunesse de services Desjardins de Brandon. Ils ont été construits par Jacques Ricard, citoyen de Rawdon et ancien employé pour les décors de Radio-Canada. « Un projet complexe », confie-t-il.

Un levier économique

Avec la remise à neuf de cette roulotte, initiée entre autres par Brandon en Action, on espère faire de ce dont de Paul Buissonneau un levier économique pour la région.

Au total, il s’agit d’un projet d’environ 150 000 $, ce qui comprend tous les frais reliés à la restauration, aux déplacements dans Lanaudière, le coût de la production du spectacle (les acteurs, les costumes, le décor, la mise en scène. Ville Saint-Gabriel y a injecté 25 000$ (surtout pour la restauration) et une subvention de 50 000 $ de l’enveloppe de diversification de Brandon a été octroyée.

Dans le but de rendre l'art accessible à tous, toutes les représentations de la pièce sont gratuites et le Théâtre Advienne que pourra offre aussi un atelier d'initiation au théâtre dans les différents lieux de représentations. À compter du 4 août, ils seront donnés par des comédiens professionnels de la région, Jade Bruneau (Ville Saint-Gabriel), Louis-Charles Sylvestre (Berthierville), qui ont réalisé la pièce Couple, l'expérience actuellement présentée à Lavaltrie, et Maryse Drainville (Île Dupas). « On veut démocratiser l'accès à la culture et la faire rayonner », conclut Maryse Drainville, membre fondateur du Théâtre Advienne que pourra.

Le Roulotte de Paul Buissonneau sera en tournée au sein de la MRC D'Autray (Ville Saint-Gabriel, Saint-Didace, Mandeville, Lanoraie, Saint-Norbert, Berthierville, Saint-Cléophas) et des villes de Saint-Charles-Borromée, de Notre-Dame-des-Praires, de Sainte-Marcelline-de-Kildare et de Repentigny. Au total, ce soit 13 représentations qui sont prévues dans la région au cours de l'été, alors que la pièce déménagera au Théâtre Denise-Pelletier du 20 novembre au 19 décembre.

Informations: www.theatreadviennequepourra.com