La Soupière requiert de nouveau la générosité du public


Publié le 20 mars 2017

La Soupière fait une fois de plus appel à la générosité de la population joliettaine. Sur la photo, des intervenants de l'organisme: Brigitte Girard, David Robinson et Nathalie Loyer.

©Photo TC Media - archives

COMMUNAUTÉ. La Soupière, encore une fois cette année, fait appel à la générosité de la population, à l'occasion de sa grande campagne de financement. L'organisme de Joliette qui offre des dépannages alimentaires aux plus démunis espère récolter 35 000 $.

Déjà, explique la directrice générale, Nathalie Loyer, La Soupière dispose d'une subvention annuelle d'environ 36 000 $. Le problème, toutefois, c'est que l'établissement communautaire requiert, selon elle, un budget annuel d'environ 200 000 $ pour mener à bien ses activités. Des commanditaires et des partenaires contribuent à combler le manque, mais l'organisme se doit tout de même de procéder à une campagne auprès du public pour maintenir ses services essentiels.

« La campagne de financement vise à soutenir nos besoins de base, comme l'aide alimentaire. Mais notre organisme propose aussi d'autres volets, tels que des ateliers en éducation alimentaire. C'est certain qu'avec un budget de plus en plus restreint, on offre moins d'ateliers qu'avant, mais on essaie de maintenir l'ensemble de nos services, le plus possible », nous confie Mme Loyer, lors d'un point de presse tenu le 20 mars.

Dans les prochains jours, ce sont plus de 10 000 lettres de sollicitation avec coupon réponse qui seront mises en circulation sur le territoire de Joliette, soit par la poste ou le publisac. La population est invitée à contribuer.

« L'aide alimentaire que nous offrons permet aux enfants d'être plus concentrés à l'école, elle permet aussi aux adultes de participer à des activités d'employabilité et d'éducation populaire », fait pour sa part valoir Brigitte Girard, animatrice communautaire.

Pour soumettre un don via le nouveau site Internet de l'organisme: http://www.lasoupiere.org/.