Notre-Dame-des-Prairies travaille pour le bien-être des aînés

Mélissa Blouin melissa.blouin@tc.tc
Publié le 16 septembre 2015
La directrice générale adjointe, Marie-Andrée-Breault, le maire de Notre-Dame-des-Prairies, Alain Larue, le chargé de projet pour le comité MADA, Maurice Rhéaume, le conseiller municipal, Régis Soucy, la conseillère municipale, Marie-Christine Laroche et du comité MADA, Gaétan Lachapelle et André Turcotte.
Photo TC Media- Mélissa Blouin

La Ville de Notre-Dame-des-Prairies organisera une activité des plus originale, le 1er octobre prochain, afin de souligner le lancement de sa nouvelle politique municipalité amie des aînés (MADA) et pour dévoiler les grandes lignes de celle-ci.

Pour l'occasion, les artistes de renoms, Jacques Grondin, Andrée Lachapelle, Albert Millaire, Monique Miller et Béatrice Picard seront de visite à l’Église de Notre-Dame-des-Prairies, dès 19 h, pour effectuer une lecture du texte de Benjamin Pradet, 80 000 âmes vers Albany, juste après que la politique soit présentée à la population.

Le choix de cette pièce s'avère judicieux, puisqu'elle explore le thème des personnes âgées. Elle relate l'histoire de cinq octogénaires qui s'échappent de leur résidence, le temps d'une nuit, afin d'assister à une noce à Albany. Au cœur de ce texte émouvant, la population pourra vivre l'aventure de ces aînés qui s'évaderont et se perdront vers l'inconnu une toute dernière fois.

«C'était important pour nous de faire du lancement de la politique MADA un événement festif, car le dossier nous tient à cœur et nous y travaillons depuis plus de deux ans», a mentionné le maire, Alain Larue.

Au cours de ces deux années, le comité consultatif a effectué une douzaine de consultations, a fait remplir un questionnaire à 500 personnes et a récolté une multitude d'informations et de demandes des aînés. La politique a été effectuée grâce à ce travail acharné et le 1er octobre prochain, c'est une synthèse de cette politique qui sera présentée.

Préoccupations

Le chargé de projet de cette nouvelle démarche, Maurice Rhéaume, affirme que les principales préoccupations des aînés, recueillies lors des consultations, étaient à propos de la sécurité sur la voie publique, des services offerts aux personnes âgées, des loisirs, des saines habitudes de vie et surtout, sur le fait de garder une place active dans la communauté.

Il ajoute que ce n'est pas parce que la Ville vient de réaliser ce plan triennal que le projet se termine, «il s'agit d'un processus continu et d'un véritable engagement de la Ville à constamment améliorer la qualité de vie de ses personnes âgées».

Finalement, cette politique MADA permettra à la Ville de développer une vision intergénérationnelle de la famille, de se positionner et d’agir face au phénomène grandissant du vieillissement de la population.

«Cette initiative cherche à offrir à nos citoyens, et plus spécifiquement aux personnes aînées, un environnement qui priorise la qualité de vie ainsi qu’un sentiment d’appartenance à notre communauté», termine M. Larue.

Le document complet de la politique Municipalité amie des aînés sera disponible dès le 1er octobre au www.notre-dame-des-prairies.org.

Pour réserver vos places à l'activité, qui se déroulera le 1er octobre dans le cadre de la Journée internationale des personnes âgées, vous pouvez contacter Centre culturel de Joliette. Les billets sont au coût de 12 $ pour la population, au coût de 10 $ pour les résidents de Notre-Dame-des-Prairies et gratuits pour les gens de 60 ans et plus de Notre-Dame-des-Prairies. Pour plus d’informations, communiquez au 450 759-6202.