Travailleur autonome? Cinq astuces pour bien gérer vos finances!

Publié le 10 janvier 2017

Pour bien vous en sortir en cas d’imprévus, constituez-vous un bon coussin de sécurité et assurez-vous convenablement.

©Andrey Popov

Avec les disettes et les périodes d’abondance qui se succèdent bien souvent, gérer ses finances n’est pas toujours évident pour un travailleur autonome. Voici quelques conseils pour une planification financière optimale!

 1. Faites un budget : c’est l’outil essentiel pour planifier vos revenus et vos dépenses et être en mesure de bien gérer d’éventuelles successions de périodes creuses et fastes.

 2. Constituez un coussin de sécurité : comme les hauts et les bas sont monnaie courante, avoir un fonds d’urgence permettant de régler les dépenses pendant au moins trois mois ou de pallier les imprévus est une excellente précaution à prendre — demandez une marge de crédit si vous n’avez pas de liquidités.

 3. Prévoyez de l’argent pour les impôts et les taxes : lorsqu’un client vous paie, déposez dans un compte séparé l’argent destiné aux acomptes provisionnels à verser tous les trois mois aux gouvernements du Québec et du Canada ainsi qu’au remboursement de la TPS et de la TVQ. Vous disposerez ainsi des sommes nécessaires le moment venu.

 4. Assurez-vous adéquatement : veillez à être bien assuré en cas d’invalidité ou de maladie grave — il est primordial d’assurer votre capacité à générer des revenus!

 5. Planifiez votre retraite : comme vous ne pouvez pas compter sur le régime de retraite d’une entreprise, vous devez mettre les bouchées doubles pour bien vivre à la fin de votre carrière — voyez-y!

Un dernier conseil : entourez-vous! Un conseiller financier et un comptable vous aideront notamment à mieux gérer vos finances, à prévoir les montants à verser aux gouvernements et à profiter au maximum des divers crédits d’impôt.