Sections

Alain Larue quitte la politique


Publié le 7 septembre 2017

Alain Larue ne se représentera pas pour le poste de maire à Notre-Dame-des-Prairies.

©(Photo TC Media- archives)

POLITIQUE. Le maire de Notre-Dame-des-Prairies, Alain Larue, se retire de la vie politique après plus de 30 ans d'engagement, dont 27 comme maire. « Je quitterai mes fonctions à la fin du présent mandat avec nostalgie, mais avec la satisfaction du devoir accompli. Tourner la page ne sera pas facile, mais je termine avec l'impression d'avoir atteint les objectifs que je m'étais fixés», explique-t-il avec beaucoup d'émotion. 

Parmi ses réalisations, l'une de ses plus grandes fiertés est d'avoir assuré une représentativité égale entre les femmes et les hommes au sein du conseil municipal, mais aussi d'avoir fait de son thème électoral, À la mesure des familles, la devise de la ville et la ligne directrice qui a guidé toutes ses actions.

«Durant plus de 30 ans, j'ai voulu faire de Notre-Dame-des-Prairies un endroit par excellence pour fonder un foyer et élever une famille et nous y sommes parvenus.» Il se dit tout particulièrement fier de l'implantation d'une bibliothèque municipale autonome de même que de la création du parc industriel et commercial et de la piste champêtre.

Au cours des dernières années, le conseil municipal a aussi mis en place de nombreuses politiques afin de mieux encadrer ses objectifs et ses orientations. Ces politiques: familiale, MADA, d'égalité et de parité entre les femmes et les hommes, de l'environnement et de la culture, sont aussi de beaux succès pour M. Larue. 

En environnement, plusieurs programmes de subvention ont été créés comme pour les couches lavables ou le remplacement des appareils de chauffage au bois. Côté finances, M. Larue se dit heureux que lui et son équipe aient pu maintenir un fardeau fiscal qui respectait la capacité de payer des familles prairiquoises.

« Ce fut pour moi un privilège de travailler avec ces femmes et ces hommes avec qui j'ai pu partager des visions, parfois différentes, souvent complémentaires, mais toujours dans le but d'améliorer la qualité de vie et d'assurer le bien-être de la communauté. »

Le bilan de ses 30 dernières années est chargé, mais il garde aussi en tête le travail qui a été fait afin de favoriser le développement résidentiel, les loisirs et les saines habitudes de vie. Il pense à la fête des nouveaux arrivants, au déjeuner des élus, à l'implantation du Centre de femmes Marie-Dupuis et à la réalisation du projet de la Résidence des Prairies.

Finalement, l'important virage culturel qu'a pris la ville avec l'acquisition de l'église et du presbytère, qui sont devenus le Carrefour culturel, et la collaboration qui a été faite avec le Festival d'été de Lanaudière et La Sinfonia, sont aussi de belles fiertés pour M. Larue.

En plus de son rôle de maire, il a assuré pendant plusieurs années la présidence au Conseil Régional du développement de Lanaudière et la vice-présidence de l'Association des régions du Québec et de la Conférence Régionale des Élus de Lanaudière.

«Je fais maintenant le choix de me consacrer davantage à ma vie personnelle», ajoute-t-il avant de remercier tous ceux qui l'ont entouré comme les membres du conseil, ses collaborateurs, le personnel municipal, les organismes communautaires et sa famille.

«Je tiens aussi à remercier la population, non seulement pour son appui constant au fil des ans, mais aussi pour la confiance qu'elle m'a témoignée. Je garderai un souvenir inaltérable de mon passage en vie politique à Notre-Dame-des-Prairies et je demeure au plus profond de mon cœur, un Prairiquois à part entière, heureux et fier de l'être. »