«Tout arrêter du jour au lendemain, ç'a été un choc» - Véronique Hivon

Caroline Morneau caroline.morneau@tc.tc
Publié le 17 octobre 2016

Véronique Hivon se dit heureuse de retrouver ses collègues et les citoyens.

©Photo TC Media - archives

POLITIQUE. Véronique Hivon est maintenant de retour, après un long repos de deux mois pour des raisons de santé. Bien que l'obligation d'abandonner la course à la direction du Parti québécois ait été dure à avaler, la députée de Joliette se dit heureuse de retrouver ses collègues et les citoyens, enfin.

«Quand on relativise, on se dit qu'il y a pire. Il y a des gens qui vivent avec la maladie de façon permanente. Moi, j'ai la chance d'être rétablie, maintenant.»

Elle confie toutefois que l'expérience s'est avérée plutôt difficile à vivre. «Bien sûr, j'ai eu un gros deuil à faire. J'ai eu le sentiment d'arrêter la course, en pleine ascension. Tout arrêter du jour au lendemain, ç'a été un choc. Mon but, c'était de me rendre jusqu'au bout, et évidemment, de gagner.»

Rappelons que Mme Hivon était en arrêt depuis le 17 août dernier, en raison d'une infection virale aigüe. Lorsqu'elle s'est retirée de la course, le 26 août, son équipe a annoncé qu'elle serait au repos pour une période d'environ un mois. Elle s'est toutefois vu dans l'obligation, par la suite, de prolonger son congé. Elle était absente lors de l'élection de Jean-François Lisée à la tête du PQ, le 7 octobre.

Avec le feu vert du médecin, la députée de Joliette a effectué un retour officiel, le 16 octobre, à l'occasion d'un caucus spécial du Parti québécois à Victoriaville, orchestré par le nouveau chef.

«Ça s'est bien passé. L'atmosphère était bonne», dit-elle, rappelant sa volonté de rester neutre quant au choix du gagnant de la course à la direction du parti.

«Je ne dirai pas pour qui j'ai voté. Je ne voulais pas me positionner avant le vote, par respect pour les gens qui m'ont appuyée. Je souhaitais qu'ils se sentent libres d'appuyer qui ils voulaient.»

Le 17 octobre marquait la première journée en poste de Véronique Hivon dans la circonscription de Joliette. Une journée chargée, en préparation de son retour à l'Assemblée nationale, le 18 octobre.

«Je vais commencer par faire le point avec mon équipe, rencontrer l'exécutif. J'ai plusieurs dossiers importants dont je dois m'occuper, déjà. Une grosse semaine m'attend, mais je suis contente d'être revenue.»