Sections

Un nouveau regroupement de candidats dans la course à Chertsey


Publié le 5 octobre 2017

De haut en bas, Gilles Côté, Denis Belisle, Louise Bélanger, Sylvain Lévesque, Stéphan Bourgoin, Sylvain De Beaumont et François Quenneville.

©(Photo gracieuseté)

ÉLECTIONS. Il y aura une course électorale à Chertsey. En effet, François Quenneville annonce qu'il sera candidat à la mairie. Il se présente aux côtés de candidats indépendants au poste de conseiller pour tous les districts de la municipalité.

Tous indépendants, ces candidats ont décidé de se regrouper et de se présenter conjointement puisqu'ils partagent des objectifs communs pour l'avenir de Chertsey.

Les candidats aux postes de conseillers sont Sylvain De Beaumont (district 1), Gilles Côté (district 2), Louise Bélanger (distric 3), Denis Belisle (district 4), Stéphan Bourgoin (district 5) et Sylvain Lévesque (district 6).

De son côté, François Quenneville s'est déjà présenté pour être conseiller municipal en 2006. « J'avais perdu par 37 voix », se souvient-il.

Ensuite, il a pris du recul de la politique pour des raisons de santé. Il affirme que depuis six mois, il recevait de nombreuses demandes de citoyens pour qu'il se présente à la mairie. « Beaucoup de gens m'ont sollicité et ma décision a été prise. »

« Je n'ai pas voulu former de parti, parce que je trouve ça très astreignant avoir une ligne de parti », explique le candidat. Il insiste sur l'importance que tous aient le même droit de parole.

La volonté principale du regroupement est la revitalisation de Chertsey. « Je suis à Chertsey depuis 25 ans et j'y venais quand j'étais plus jeune. J'ai vu Chertsey dans ses belles années. Aujourd'hui, c'est de plus en plus lamentable. On perd des emplois, les commerces quittent, la population est morne et triste. Je veux redonner à Chertsey un enthousiasme, attirer des commerçants et de nouveaux résidents », annonce François Quenneville.

Le candidat souligne que pour un milieu comme Chertsey, chaque emploi perdu fait très mal.

Parmi les priorités du regroupement, il y a la mise à niveau du système d'égout. « Actuellement, on pollue nos lacs et notre rivière. » François Quenneville veut aussi mener à bien la réalisation d'une zone piétonnière sur la rue principale. Il veut aussi faire de Chertsey une municipalité accueillante pour les commerces et les résidents. « J'ai une stratégie qui n'entraînera aucune dépense supplémentaire. »

François Quenneville parle des coupes forestières comme d'un dossier où il y a eu beaucoup de désinformation. « Des coupes, il y en a et il va y en avoir, ce n'est pas malsain, mais il faut qu'il y ait un équilibre. »

Selon lui, il doit y avoir une concertation entre tous les intervenants et une acceptabilité sociale. « Sans ça, les forestiers vont couper comme ils veulent. Les forestiers sont des partenaires, pas des décideurs. Il y a une place pour tout faire si ça se fait dans le respect et l'équilibre », conclut-il.