Sections

Des souvenirs d'enfance rattachés au bâtiment de la bibliothèque Rina-Lasnier pour les maires de Joliette et de Saint-Charles-Borromée


Publié le 15 juillet 2017

Le maire de Joliette, Alain Beaudry, et le maire de Saint-Charles-Borromée, André Hénault

©Photo TC Media - Geneviève Geoffroy

ANECDOTE. Si la bibliothèque Rina-Lasnier célèbre son 10e anniversaire, le bâtiment, une ancienne église, est quant à lui vieux de plus de 50 ans. Les maires de Joliette et de Saint-Charles-Borromée, ayant tous deux vécu dans le quartier avoisinant, ont d'ailleurs des souvenirs d'enfance bien particuliers qui y sont rattachés.

« J'ai été servant de messe ici pendant quelques années », se remémore le maire de Joliette Alain Beaudry, ayant vécu dans le quartier Saint-Pierre, à Joliette.

Un vitrail au nom de sa mère

Pour lui, ce lieu est rempli de souvenirs, surtout que sa mère, Céline Adam, s'est beaucoup impliquée dans les activités de la paroisse.

D'ailleurs, l'un des deux vitraux originaux de l'église Saint-Pierre-Apôtre préservés au deuxième étage de la bibliothèque porte son nom, soulève Alain Beaudry.

« Moi qui rentrais dans une église avant, maintenant, on dirait que la paix y règne », estime Alain Beaudry.

Bons et mauvais coups

Le maire de Saint-Charles-Borromée, André Hénault, est lui aussi originaire de quartier Saint-Pierre et c'est à l'église Saint-Pierre-Apôtre qu'il a traversé plusieurs rites religieux comme son baptême, sa première communion et sa confirmation par exemple.

« Il y a beaucoup de souvenirs qui m'habitent qui font que je revois mes bons et mes mauvais coups, affirme-t-il, sourire aux lèvres. On a fait toutes sortes de choses ici. Le sous-sol était prêté pour des activités pour les jeunes et c'était un lieu de rassemblement extraordinaire. Il y avait l'école d'un côté, la patinoire était tout près et je demeurais à un coin de rue d'ici et si j'avais pu, je me serais marié ici, mais la tradition voulait à l'époque que l'on se marie dans la paroisse de la mariée. »

Fiers

Aujourd'hui, les deux élus affirment être fiers que ce lieu de rassemblement significatif ait été préservé.

« Je suis heureux qu'on ait pu transformer une magnifique bâtisse et la laisser au service des citoyens. En ayant choisi d'en fait une bibliothèque, je pense que c'est lui redonner une seconde vie », estime André Hénault.

Alain Beaudry, qui était conseiller municipal au moment de l'achat de l'église, en 2005, croit que c'est l'un « des bons coups » des élus de la Ville de Joliette de l'époque.

« Je pense que c'est un des gros succès du conseil du temps », croit-il.