Rawdon se dote d'un plan d'action intégré


Publié le 17 mars 2017

François Dauphin (directeur général), Stéphanie Labelle (conseillère), Raymond Rougeau (conseiller), Bruno Guilbault (maire), Mireille Guilbeault (communications), Kimberly St-Denis (conseillère) et Renald Breault (conseiller).

©(Photo TC Media - Élise Brouillette)

MUNICIPAL. La Municipalité de Rawdon a lancé son plan d'action intégré 2016-2030, le 16 mars dernier, au Centre d'interprétation multiethnique.

Issu de consultations citoyennes, le plan se divise en cinq chantiers et plus de 80 engagements à court, moyen et long terme.

« C'est de l'ouvrage, a déclaré le maire, Bruno Guilbault, en début de soirée. D'autres consultations auront lieu d'année en année. »

Selon lui, de tels plans d'action ont avantage à être réalisés en début de mandat. « Ça nous a permis de travailler de près avec les employés. »

De son côté, le directeur général de la municipalité, François Dauphin, a souligné que le plus captivant est que tout a commencé avec quatre dessins où les citoyens avaient été invités à illustrer leur vision, leurs objectifs et leurs rêves pour Rawdon en 2030.

M. Dauphin a salué les citoyens qui ont collaboré au projet. « Vous avez poussé la machine. On vient d'établir un contrat entre les citoyens collaborateurs et les administrateurs. »

Les conseillers Raymond Rougeau, Renald Breault et Stéphanie Labelle ont présenté les cinq chantiers qui découlent de la planification stratégique. « C'est un bel héritage qu'on va laisser à Rawdon », a affirmé M. Rougeau.

Ceux-ci sont « chantier un : administration municipale écoresponsable », « chantier deux : quartier du citoyen », « chantier trois : infrastructures vertes », « chantier quatre : aménagement du territoire et protection des milieux naturels » et « chantier cinq : dynamisme économique et attraits touristiques ».

Au nombre des engagements pour le chantier un, on retrouve la mise en place d'une politique d'achat local et la promotion de l'adoption de comportements écoresponsables auprès des citoyens. « Il y a encore un coup de barre à donner concernant le recyclage », a précisé M. Rougeau.

Rawdon souhaite aussi la création d'un quartier qui appartiendrait aux citoyens, avec des services municipaux regroupés. Le quadrilatère visé est rues Metcalfe, Church, 3e et 4e avenue. La construction d'une bibliothèque municipale multimédia fait partie des projets.

Au niveau du troisième chantier, la Municipalité envisage de boucler à 75 % les réseaux existants d'eau potable et de mettre à niveau l'usine d'épuration.

Au niveau du chantier quatre, Rawdon prévoit améliorer les normes d'affichage commercial et unifier les règlements existants, faire la promotion du patrimoine bâti, de même qu'adopter des normes de densité minimale pour les projets de développement.

Finalement, mettre en place un marché public afin de promouvoir les produits du territoire et créer un comité de commerçant du centre-ville font partie des engagements du cinquième chantier.

Il s'agit d'un premier plan d'action à être adopté à Rawdon depuis 2003. Selon le maire, l'une des premières actions à être posées concernera les étangs aérés. « On est prêt pour les programmes gouvernementaux qui seront annoncés », a conclu Bruno Guilbault.

Le maire de Rawdon, Bruno Guilbault, lors du lancement du plan d'action intégré.

©(Photo TC Media - Élise Brouillette)