L'accumulation de glace force le soulèvement de la passerelle des Îles Vessot


Publié le 17 mars 2017

La glace était près de la structure le 17 mars 2017, alors que des travailleurs s'affairaient sur la passerelle des Îles Vessot pour la soulever.

©Photo TC Media - Mario Durieux

JOLIETTE. Des travaux importants ont lieu vendredi pour soulever de plus d'un mètre la passerelle des Îles Vessot de Joliette en raison d'une importante accumulation de glace en dessous de cet axe qui passe au-dessus de la rivière L'Assomption.

Les travaux de soulèvement devraient possiblement durer plusieurs jours, selon la ville.

Selon un avis publié par la ville près de la passerelle, la structure devrait être soulevée de 1,5 mètre. Au terme des travaux, elle demeurera soulevée afin de permettre à la glace et à l'eau de circuler sans l'abîmer.

 

La glace était près de la structure le 17 mars 2017, alors que des travailleurs s'affairaient sur la passerelle des Îles Vessot pour la soulever.

©Photo TC Media - Mario Durieux

Glissement de terrain

Un peu plus tôt en 2016, un glissement de terrain a eu lieu en aval de la passerelle et des arbres se sont retrouvés dans la rivière, explique Pierre Corbin, président et directeur des opérations chez Hydro Météo, une firme de surveillance des cours d'eau.

Le 26 décembre 2016, un embâcle majeur s'est formé près de l'île Vessot et de la passerelle. Selon Pierre Corbin, cet embâcle serait dû aux arbres présents dans la rivière. Il explique que les arbres ont bloqué la glace lors d'une crue.

« Ça a refoulé jusqu'aux îles et ça a créé un embâcle autour d'elle », précise-t-il.

Puis, le 1er mars, un autre embâcle s'est formé et a été bloqué dans sa course par celui de décembre 2016.


La glace était près de la structure le 17 mars 2017, alors que des travailleurs s'affairaient sur la passerelle des Îles Vessot pour la soulever.

©Photo TC Media - Mario Durieux

Près de la structure

La glace s'est alors consolidée autour des Îles Vessot, si bien que le 13 mars, la glace était à la hauteur de la structure de la passerelle.

Le lendemain, en pleine tempête de neige, Hydro-Météo a fait 8 000 à 10 000 forages autour des îles pour affaiblir le couvert de glace.

« Quand la crue va arriver en amont de Joliette, on veut que la glace soit affaiblie pour éviter un plus grand embâcle autour des îles », explique Pierre Corbin.

Les travailleurs de la firme ont aussi coupé et enlevé les arbres problématiques.


La glace était près de la structure le 17 mars 2017, alors que des travailleurs s'affairaient sur la passerelle des Îles Vessot pour la soulever.

©Photo TC Media - Mario Durieux

Remboursements

Les travaux de prévention d'affaiblissement de la glace peuvent être remboursés jusqu'à 50 % par le ministère de la Sécurité publique, selon son porte-parole Éric Doneys. Par contre, le gouvernement ne donne pas d'argent aux municipalités lorsqu'elles effectuent des travaux de prévention sur des infrastructures.

Il n'a pas été possible de connaître les coûts pour le soulèvement de la passerelle. La Ville de Joliette a indiqué à TC Media par courriel que le maire, Alain Beaudry, devait déposer un rapport lors de la prochaine séance du conseil municipal, à la fin du mois.

La passerelle des Îles Vessot avait été inaugurée en juillet 2015.

La structure, l'aménagement d'un stationnement, l'installation d'un mobilier urbain et la plantation de végétaux ont coûté 2,25 M$.

La passerelle est fermée à la population depuis le 3 mars et le demeurera « jusqu'à ce que la situation soit rétablie », indique la Ville de Joliette.