Sections

Les employés manifestent devant la MRC Matawinie

Convention collective


Publié le 11 octobre 2017

Les employés de la MRC Matawinie ont manifesté le 11 octobre dernier devant leurs bureaux.

©(Photo TC Media - Élise Brouillette)

TRAVAIL. Le syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ) et les employés de la MRC Matawinie ont manifesté devant les bureaux de la 1ère avenue, à Rawdon, le 11 octobre, pendant le conseil des maires.

En point de presse, Michel Girard, représentant régional politique au SFPQ, a expliqué que le but de cette manifestation est de dénoncer le laisser-aller de la MRC à la table de négociation. « Depuis 20 mois, il n'y a aucune volonté de négocier du côté de la MRC Matawinie. »

La trentaine d'employés de la MRC ont déposé une requête en accréditation en 2015. M. Girard souligne qu'il y avait des injustices et des iniquités de la part de l’employeur envers les employés telles que congédiements injustifiés, augmentations de salaire inégales et inflexibilité d’horaire.

Des pourparlers se sont ensuite enclenchés pour la signature d'un contrat de travail. En février 2016, le syndicat a déposé un projet de première convention collective. Toutefois, selon le SFPQ, il y avait clairement un manque de volonté de négocier de la part de la MRC.

Michel Girard précise que les rencontres étaient sans cesse annulées et qu'en novembre 2016, la MRC a décidé d'aller en conciliation.

Dans une lettre acheminée aux maires de la MRC le 4 août dernier, on peut lire « la collaboration entre le Syndicat et la MRC s'étiole ; elle semble sans issue. Manifestement, après 18 mois de négociation (3 séances de négociation et 10 séances de conciliation), force est de constater que les avancées sont minces et que très peu de clauses du projet de convention collective ont été ratifiées à ce jour ».

La dernière rencontre de conciliation est d'ailleurs prévue le 12 octobre.

Par le biais de cette lettre, le syndicat voulait notamment sensibiliser les maires à la longueur excessive du processus de négociation.

« Nous ne sommes même pas capables de nous entendre sur le normatif. Nous n'avons pas encore abordé l'aspect monétaire », a aussi déclaré le représentant lors du point de presse.

Le représentant dénonce que si le conseil des maires avait d'abord autorisé une dépense maximale de 15 000 $ en frais d'avocat dans ce dossier, ce montant vient d'être augmenté à 45 000 $.

Le syndicat a promis d'être particulièrement présent et visible d'ici les élections.

Les employés de la MRC Matawinie ont manifesté le 11 octobre dernier devant leurs bureaux.

©(Photo TC Media - Élise Brouillette)

Les employés de la MRC Matawinie ont manifesté le 11 octobre dernier devant leurs bureaux.

©(Photo TC Media - Élise Brouillette)