Hausse de 5,9 % de la taxe scolaire

La Commission scolaire affronte des compressions de 1,6 M $

Mélissa Blouin melissa.blouin@tc.tc
Publié le 12 août 2015

La Commission scolaire des Samares (CSS) a adopté, le 10 août dernier, un budget de dépenses de 265,59 M$ pour 2015-2016, en plus d'adopter le taux de la taxe scolaire qui est en hausse de 5,9 %. Selon la CSS, des diminutions budgétaires imposées d'environ 1,6 M $ s'ajoutent, cette année, aux compressions de près de 8,9 M $ qui s'accumulent depuis 2011.

«L’ampleur des compressions budgétaires, vécues année après année, représente plus de 10,5 millions de dollars. Ce qui a un effet direct sur les mesures mises en place afin de favoriser la persévérance et la réussite scolaire», a déclaré le président de la CSS, Michel Forget, dans une résolution qu'a adoptée la CSS pour dénoncer ces réductions.

Parmi les compressions qui se sont ajoutées, se trouvent notamment une compression de 1,5 M $ comme mesure générale pour l'atteinte de l'équilibre budgétaire et de 59 750 $ pour la scolarisation à domicile. Celle-ci affectera uniquement les parents qui scolarisent leur enfant à la maison (dispense de fréquentation) et ne touchera pas les services offerts aux enfants malades ou handicapés selon la CSS.

«La Commission scolaire a toujours eu une gestion efficace de ses ressources financières, ce qui lui a permis de faire face aux compressions des dernières années. Elle a réussi à boucler son budget en réduisant au maximum ses coûts de gestion et en faisant le choix d’appliquer l’utilisation des surplus autorisés par le ministère de l'Éducation, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche (MEESR)», a ajouté l'établissement.

Le MEESR a autorisé, cette année, l'utilisation d'un surplus de 1 426 662 $. Comme les budgets des différents établissements scolaires de la CSS ont été envoyés avant que le MEESR n'autorise cette utilisation, les budgets seront bonifiés. La Commission scolaire croit qu'il s'agissait de la dernière année que le MEESR autorisait l'utilisation des surplus accumulés.

Taux de base de la taxe scolaire

Le taux de base de la taxe scolaire a subit une augmentation de 5,9 % en passant de 0,26679 $ du cent dollars d'évaluation à 0,28253 $ du cent dollars d’évaluation. La Commission scolaire attribue cette hausse au retrait de la subvention de péréquation qui ne lui permet plus d'établir une réduction sur le compte de taxe des contribuables.

«Avec un coût de gestion de seulement 4%, il est pratiquement impossible d'envisager de comprimer davantage les dépenses administratives», a ajouté l'établissement. D'ailleurs, la directrice du Service des ressources financières, Pascale Goyet, a mentionné que ce sont les professionnels du milieu scolaire qui ont le plus été touchés cette année par les compressions, notamment par la rationalisation au niveau des plans d’effectifs.

Services de garde

Finalement, il y a aussi des changements concernant les allocations supplémentaires pour les services de garde en milieu scolaire. Les montants par enfant ont été réduits et les montants pour les journées pédagogiques ont pratiquement diminué de moitié alors que l'allocation quotidienne est passée de 16,39 $ à 7,93 $. Ces réductions se sont faites dans l'objectif de compenser l’augmentation du tarif journalier qui est passé à 8 $.