L’aménagement paysager en trois étapes faciles

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

L’aménagement extérieur constitue une étape importante dans la mise en valeur de votre résidence. Sa planification adéquate vous évitera bien des écueils, tout en vous procurant des années d’agrément.

Vous venez d’acquérir une maison neuve? Le moment est tout indiqué pour en penser l’aménagement extérieur. La voie d’accès, les platebandes, les arbres et les arbustes sont en effet des éléments qui ajouteront à la valeur à votre propriété. Voici comment en orchestrer chaque étape, de manière à en profiter pendant de longues années.

Le plan d’aménagement

Bien aménager son terrain demande beaucoup de réflexion… et de sous. Pour vous assurer d’un résultat à la hauteur de vos attentes, il est préférable de confier à un architecte paysagiste l’aménagement de vos espaces extérieurs. Même si les entrepreneurs paysagers peuvent vous guider dans certaines réalisations, comme une allée en pavés, seul l’architecte paysagiste possède les compétences pour orchestrer des travaux de grande envergure. Lors de votre première rencontre, vous lui ferez part de vos besoins et de vos préférences. Selon votre budget, il produira un premier croquis tenant compte de l’orientation de votre terrain, de l’architecture de votre demeure et de la zone de rusticité. Il vous proposera aussi divers végétaux et matériaux. Si le tout vous convient, il établira un plan d’aménagement détaillé, qui servira de repère à l’entrepreneur qui exécutera les travaux.

Bien choisir son entrepreneur

L’architecte paysagiste est le spécialiste de la conception, mais ce n’est pas lui qui réalise les travaux. Il peut cependant agir à titre de gestionnaire du projet, et en coordonner les divers aspects. Vous pouvez toutefois prendre le relais et superviser vous-même la réalisation de chacune des étapes de votre plan d’aménagement. Adressez-vous d’abord à un entrepreneur membre d’une association reconnue et vérifiez s’il détient une licence valide de la Régie du bâtiment du Québec (RBQ). « Idéalement, le propriétaire devrait obtenir au moins trois soumissions détaillées pour la réalisation, en partie ou en totalité, de son plan d’aménagement, conseille Martin Bélisle, président de Paysagement Bélisle et membre de la bannière Réno-Maître. Il pourra ainsi comparer le prix des matériaux inertes ou les coûts d’excavation. Il faut se méfier des prix trop bas, ils cachent souvent quelque chose. Et à prix égal, on retient les services de l’entrepreneur avec lequel on se sent le plus à l’aise. C’est important d’établir une relation de confiance. »

Le contrat

L’entrepreneur a l’obligation de vous faire signer un contrat en bonne et due forme. Le contrat constitue en effet la garantie légale qui vous assure que les travaux seront exécutés comme convenu. Il doit spécifier clairement les responsabilités des parties, la nature des travaux, la durée des garanties et les conditions de paiement. Votre entrepreneur pourra difficilement vous donner un échéancier précis, les conditions atmosphériques pouvant retarder le chantier. Le contrat devra tout de même spécifier une période donnée, à laquelle l’entrepreneur devra se conformer. Il ne vous restera plus qu’à superviser les travaux en veillant à ce que votre plan d’aménagement et les termes de votre contrat soient respectés. Avant de vous lancer dans un projet d’envergure comme l’aménagement extérieur de votre propriété, assurez-vous de compter sur les services d’un expert membre d’une association reconnue, comme la bannière Réno-Maître de l’APCHQ. Source : La bannière Réno-Maître de l’APCHQ

Organisations: Régie du bâtiment du Québec, L’, Réno-Maître de l’APCHQ L’entrepreneur

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires