Convention ou jeu de la carte ?

Michel Guilbault
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Qu’est-ce qui importe le plus? Connaître beaucoup de conventions ou développer son jeu de la carte?

bridge

Quand on s’installe à une table et que les opposants font des enchères spéciales tel le Montréal relais, le 2 sans atout Jacoby ou le 2 sans atout inusité, on ressent alors un sentiment d’inquiétude. « Wow! Ils doivent être de très bons joueurs, leurs connaissances m’impressionnent » et on se dit que ça va être difficile de bien faire contre eux. Puis, à mesure que les cartes tombent, on s’aperçoit que très souvent, ils jouent leur jeu individuellement sans tenir compte de ce que leur partenaire offre comme possibilités. Ils ne remarquent pas les signaux que leur partenaire leur fait.

Pourtant, le bridge étant un jeu d’équipe, une bonne information donnée par notre partenaire (l’équivalent d’une belle passe au hockey) garantit plus de succès. C’est pourquoi il importe de développer des signaux qui permettent à notre partenaire de savoir ce qu’on a dans notre main. (Ces signaux peuvent aussi être utilisés au 9, au 500 ou autres jeux de cartes en équipe.)

 

Les signaux les plus simples sont ceux d’appel ou de refus. Votre partenaire met sur la table une carte. Si vous en jouez une grosse (style 7, 8, 9), vous lui dites que vous aimez la sorte qu’il joue et vous voulez qu’il continue sans en changer. Si vous jouez une petite (style 2, 3, 4), vous lui notez qu’il serait préférable qu’il continue dans une autre sorte. Ces signaux peuvent être développés beaucoup plus, mais on va se contenter de cela pour l’instant.

 

On peut aussi indiquer le compte pair de cartes qu’on possède ou le nombre impair. On le fait pour que le partenaire sache quand prendre ou garder le contrôle du jeu. Alors si vous jouez un 7 et ensuite un 4, vous venez de jouer grosse carte et petite et vous dites à votre partenaire que vous en avez 2-4-6 (pair). Par contre, si vous jouez 4 et 7, vous lui indiquez le contraire, à savoir que vous avez un nombre impair (1-3-5). C’est mignon, non!

 

On retrouve aussi les signaux préférentiels qui guident votre partenaire en l’informant de la sorte qui l’accommoderait, sa préférence quoi! Ce signal se fait quand la carte ne peut logiquement avoir une valeur (information déjà donnée ou ne présentant aucun intérêt). Alors si on dépose une carte de rang élevé, on appelle la plus haute des couleurs restantes, une basse dans la moins chère. J’avoue que ce n’est pas toujours évident, mais il faut connaître ces techniques pour améliorer son jeu.

Le système de signalisation que vous installerez avec votre partenaire doit permettre de donner à chacun le plus d’information possible.

Tous les joueurs de bridge n’utilisent pas cette façon de faire. Cela demande beaucoup d’attention et ce n’est pas infaillible. Les bridgeurs croient souvent qu’il vaut mieux connaître plus de conventions et négligent cet aspect du jeu. Malheureusement pour eux.

 

Voici trois exemples de signaux tels que décrit précédemment :

 

1-Signal de refus ou d’appel

Enchères : S      O     N     E

              1pi      -    2pi    -

              2sa      -    4pi    -

                                             Nord

                                         Pi : v,7,5,4,3

                                          Co : 8,7,2

                                          Ka : r,6,5

                                          Tr : r,6

 

Ouest                                                                     Est

Pi : 2                                                                  Pi : a,6

Co : a,r,v,3                                                       Co : d,10,4

Ka : 10,9,8,3,2                                                    Ka : d,v,7

Tr : 10,9,8                                                       Tr : 7,5,4,3,2

                                            Sud

                                      Pi : r,d,10,9,8

                                        Co : 9,6,5

                                          Ka : a,4

                                         Tr : a,d,v

 

Solution : Sud entame de l’as de cœur garantissant le roi de cœur, nord joue le 2 et est doit en profiter pour faire une annonce en montrant le 10 de cœur, une carte haute, il demande à son partenaire de continuer dans cette couleur, car elle l’intéresse. S’il avait joué une petite, il aurait signifié un refus.

 

 

2-Signal indication de compte

Enchères :

S     O      N      E

               1tr     p (p=passe)

1pi     p     2pi    p

4sa     p     5ka   p

6pi     fin

 

 

 

                                              Nord

                                           Pi : r,7,5,4

                                           Co : d,7,2

                                           Ka : r,6,5

                                           Tr : a,r,6

 

Ouest                                                                        Est

Pi : 2                                                                     Pi : a,6

Co : a,r,v,3                                                        Co : 10,9,6,4

Ka : 10,9,8,3,2                                                        Ka : v,7

Tr : 10,9,8                                                         Tr : d,v,7,5,4,3

                                             Sud

                                      Pi : r,d,10,9,8

                                       Co : 9,6,5

                                        Ka : a,4

                                        Tr : a,d,v

 

Solution : Est signale à son partenaire, en jouant le 10 de cœur, qu’il a un chiffre pair dans cette couleur. Il a commencé par une carte élevée. S’il avait joué une petite carte, supposons le 4 de cœur, il lui aurait dit qu’il détenait un nombre impair de cœur. Ici, ouest peut en déduire qu’avec ses 4 cœurs plus les 3 de nord et qu’est en a un nombre pair (soit 2 ou 4), sud en a au minimum 2 (calcul : 4+3+ (2 ou 4) = 9 ou 11), donc il en manque deux pour faire les treize cœurs. Il jouera son roi de cœur en toute confiance et fera chuter le contrat.

À remarquer que ce signal est particulièrement efficace dans la défense contre un chelem ou pour permettre au partenaire de savoir quand il doit prendre la main pour faire chuter un contrat.

 

3-Signal de préférence

Enchères :

 

S         O       N            E

                                1co

1pi       3co   4pi ….  Fin

 

                                            Nord

                                     Pi : v,7,6,54,3

                                           Co : 2

                                         Ka : r,6,5

                                          Tr : r,6,5

Ouest                                                                           Est

Pi : 2                                                                          Pi : a

Co : a,r,v,3                                                         Co : 10,9,8,7,6,5,4

Ka : 10,9,8,3,2                                                         Ka : a,d,7

Tr : 10,9,8                                                                 Tr : 7,4

                                             Sud

                                       Pi : r,d,10,9,8

                                            Co : d

                                           Ka : v,4

                                       Tr : a,d,v,3,2

 

Solution : À cause des enchères, ouest sait qu’est possède des cœurs, donc, le 10 de cœur joué par celui-ci n’indique pas un appel mais une préférence. Les deux équipes ayant parlé en cœur et pique, la carte haute du 10 de cœur qu’a jouée est sur l’entame de l’as de cœur de ouest lui signale une préférence. Elle dit : « mon cher partenaire, j’apprécierais grandement que tu reviennes dans une autre couleur non nommée et j’insiste pour que ce soit la plus forte entre trèfle et carreau ». Évidemment, ce n’est pas ainsi qu’on se parle au bridge puisque le silence est de rigueur le temps du jeu, mais c’est bien la signification qu’elle a.

Alors ouest devrait revenir en carreau, permettant à son équipe de faire chuter les adversaires puisqu’ainsi, ils feront 1 cœur, 2 carreaux et l’as de pique. Si ouest ignore le signal et continue en cœur, adieu la chance de faire tomber les adversaires.

 

Conclusion : Oui, il vaut mieux connaître quelques signaux avant de connaître trop de conventions si on veut avoir du succès. Mais le plaisir d’apprendre des conventions plus élaborées est quand même très agréable.

BRIDGE DANS LA RÉGION

- Tournoi à N.-D.-P. » : Le samedi 19 mars 2011; appeler Mme Colette Dulong au 450-756-8267

- Tournoi suisse à Ste-Béatrix : Le samedi 4 juin 2011; appeler au 450-883-2245

- Cours de bridge à Lavaltrie, de jour, durant 5 semaines (lundi et jeudi après-midi) à partir du 17 mars 2011; appeler Mme Hervieux au 450-586-5212

N.B. J’apprécierais savoir ce que vous aimeriez comme chronique.

Lieux géographiques: Montréal, Ste-Béatrix, Lavaltrie

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Suzanne Joly
    11 novembre 2013 - 14:52

    Solution du premier jeu, ce n'est pas Nord qui entame, selon moi. Merci de vos commentaires bien instructifs

  • Gracia
    19 mars 2011 - 21:51

    Je souhaite longue vie à ce nouveau projet que tu réalises. Je serai sûrement fidèle à découvrir ce que tu nous présenteras de semaine en semaine. Merci.

  • Huguette Boissonneault
    13 mars 2011 - 20:43

    Merci Michel tres intéressant continue ces vraiment un plus pour moi je veux toujours en savoir davantage. je vais transmetre ces informations. Je me suis abonneé au flux avec ca j'en perdrai pas. Merci au plaisir de te lire Huguette