À jamais L’Interlude

Raphaël
Raphaël Melançon
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Une rapide recherche dans le dictionnaire Larousse nous apprend qu’un interlude est un petit divertissement, de quelques minutes tout au plus, musical ou filmé entre deux parties d’un spectacle, d’une émission. Or, à Joliette, nos « interludes » ont tendance à durer plus longtemps : le seul et unique Interlude du boulevard Manseau aura duré pas moins d’un quart de siècle. Car la rumeur est maintenant confirmée : le légendaire café-bar laissera place à une nouvelle brasserie artisanale le 27 novembre prochain.

L'Interlude cèdera la place à L'Albion

Steven Bussières a racheté L’Interlude en 2009 avec un projet bien en tête, celui d’offrir à Joliette sa première brasserie du genre. Le jeune brasseur, qui n’est guère plus âgé que son bar, est à l’image de cet entreprenariat lanaudois ambitieux qui fait de Joliette une ville dynamique en affaires. L’Albion se joindra ainsi au club sélect des micro-brasseries lanaudoises duquel font notamment partie L’Alchimiste, de Joliette, et l’Hopfenstark, de L’Assomption, deux joueurs déjà bien implantés et qui ont su brillamment représenter la région dans divers concours.

 

C’est avec un brin de nostalgie que je rédige ces quelques lignes, car les murs de L’Interlude renferment de nombreux souvenirs qui me sont chers. Elles sont innombrables, les chaudes nuits d’été que nous avons passées sur la terrasse, autour d’un verre, en bonne compagnie. Ces souvenirs, je les partage avec tous ceux qui avaient l’habitude de se donner rendez-vous dans cette antique maison dont le cadre chaleureux était propice aux rapprochements et aux confidences.

 

L’Interlude, ce fut vingt-cinq belles années à animer les soirées des Joliettains. Après autant d’années, on peut dire sans gêne que le bar à l’ambiance feutrée était devenu une véritable institution au centre-ville. Des générations y ont défilé, des artistes y ont fait leurs débuts et, espérons-le, la tradition se poursuivra certainement avec l’arrivée de l’Albion.

 

Souhaitons bon succès à toute l’équipe de l’Albion qui fait un pari audacieux en se lançant dans cette nouvelle aventure. Certes, nombre d’entre nous regretterons les beaux jours de L’Interlude, mais nous nous retrouverons sans doute bientôt autour d’une bonne bière sur la terrasse de l’Albion, à nous remémorer nos souvenirs du passé.

 

Levons donc notre verre, pour une dernière fois, à la mémoire de L’Interlude!

 

Raphaël Melançon

Lieux géographiques: Joliette

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires