Flatulences et ballonnements, quoi faire?

Sonia
Sonia Lizotte
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Les gaz intestinaux et ballonnements sont très présents dans notre société. Combien parmi vous se sentent gonflés après un repas ou en fin de journée?

Pour éviter ces effets désagréables et souvent embarrassants, voici ce que vous devez savoir :

1.Certains aliments sont gazogènes.

De par leur composition biologique plusieurs aliments provoquent des réactions propices à la formation d’air dans l’intestin ou encore de la fermentation. Quelques exemples : Toutes les variétés de choux, le brocoli, le radis, les pommes de terre, les oignons, l’aubergine, les tomates, les pois, les fèves et les lentilles…et plusieurs autres encore.

2.Les fruits peuvent créer une fermentation du bol alimentaire.

Chez certaines personnes, les fruits consommés près ou pendant les repas sont une source de fermentation. Les fruits demandent plus de temps pour être digérés que les autres aliments. Ils ralentissent ainsi le cheminement du bol alimentaire dans l’intestin, provoquant de la fermentation et des gaz nauséabonds.

3.Il existe un lien entre le système nerveux et les gaz intestinaux.

L’intestin dispose d’un groupe de neurones autonomes, aussi connues sous le nom de « cerveau viscéral ». Comme ces cellules sont ultra sensibles, tout stress peut provoquer des réactions et contribuer à une distension abdominale.

4.Les épices carminatives aident à éliminer les gaz.

Le cumin, la cardamome, le fenouil, la cannelle, l’anis, le basilic, la coriandre, le persil, sont quelques exemples de carminatifs qui peuvent dissiper et prévenir les gaz intestinaux. Ces herbes et épices, contiennent des huiles essentielles hautement efficaces pour prévenir et enrayer les ballonnements. Cependant, elles doivent être consommées au quotidien et parfois même en infusion pour arriver aux résultats escomptés.

5.L’activité physique a aussi son mot à dire.

Bouger active le corps, fait travailler les muscles, entre autre les abdominaux, ces derniers stimulent l’intestin, ce qui facilite la digestion et accélère le transit du bol alimentaire, diminuant ainsi la formation de gaz. Bien mastiquer les aliments, déposer la fourchette entre chaque bouchée, diminuer les sources de stress lors des repas, s’accorder de petites pauses détentes au cours de la journée, sont aussi de sages conseils pour enfin éliminer ces problèmes récurrents.

Organisations: Groupe de neurones autonomes

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Théo HARY
    27 novembre 2011 - 04:04

    Bonjour On ne parle pas des fibres solubles et insolubles..à moins qu'ils ne jouent pas de rôle...??