H&M: Le premier syndiqué au Québec est à Joliette

Alexis
Alexis Beaudet
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

La chaîne suédoise n'oppose aucune résistance

Le syndicat des TUAC 500 déposait le 1er décembre une requête en accréditation concernant les employés du magasin H&M des Galeries Joliette. Vraisemblablement, ce sera chose faite en janvier.

Le H&M de Joliette sera le premier syndiqué au Québec.

Si tout se passer comme prévu, c'est à Joliette qu'on retrouvera le second H&M syndiqué au pays, le premier ayant obtenu son accréditation en octobre à Mississauga, près de Toronto. Mais pour le Québec, c'est une première.

La chaîne suédoise est au Canada depuis 2006 et compte présentement 59 magasins d'un océan à l'autre. Aux États-Unis, on retrouve déjà 16 commerces syndiqués; une tendance que l'on retrouve partout dans le monde chez H&M.

«Nous n'intervenons pas dans le processus de syndicalisation comme chez Wal-Mart, par exemple. La liberté d'association de nos employés fait partie de nos valeurs», indique Emily Scarlett, responsable des communications médias de H&M Canada.

«Quelque chose de normal»

«Pour nous, c'est quelque chose de normal», dit Mme Scarlett qui dit avoir un «dialogue ouvert» avec toutes les parties dans ce dossier. Et le bénéfice pour les actionnaires? «Nous respectons le choix des employés et je pense que, ça, c'est un bénéfice».

Chez les TUAC, le président de la section locale du Québec, Antony Filato, se félicite d'être en train de syndiquer le premier H&M au Québec et reconnaît les efforts de la compagnie en ce sens.

«C'est inscrit dans leur livre de règlements», dit-il en regrettant que plus d'entreprises ne partagent pas la même éthique. «Quand on pense à Couche-Tard ou Wal-Mart qui n'hésitent pas à fermer des magasins pour contrer les syndicats».

Les bénéfices qu'iront chercher les employés tiennent surtout à fixer des conditions déjà existantes, selon M. Filato. «Les salaires, qui varient entre 13$ et 17$ de l'heure, sont déjà élevés pour ce secteur».

Difficile, dans de telles circonstances, de demander plus. Le respect de l'ancienneté et les avantages sociaux seront plus fort probablement abordés lors des discussions avec H&M.

La chaîne prévoit l'ouverture de 6 autres magasins au Canada en 2012. À Joliette, le Bureau de la Commission des relations de travail effectuera les vérifications d'usage auprès des employés avant d'accorder la syndicalisation. «Début janvier», promet M. Filato.

Organisations: H&M Canada, Wal-Mart, Bureau de la Commission des relations

Lieux géographiques: Québec, Canada, Joliette

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires