« La communication et l'esprit d'équipe sont essentiels » — Bruno Jodoin

Geneviève
Geneviève Geoffroy
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Embauche d'un directeur du Service incendie à Rawdon

C'est confirmé, Rawdon a un nouveau directeur du Service de sécurité incendie. Il s'agit de Bruno Jodoin. L'annonce a été faite lors de la soirée de la séance mensuelle du conseil municipal le mardi 11 juin.

Bruno Jodoin quitte ses fonctions de directeur du Service incendie de Saint-Mathias-sur-Richelieu, en Montérégie, et, par le fait même, un poste à temps partiel. Il entrera en fonction officiellement le mardi 25 juin, à Rawdon, où un poste à temps plein l'attend. Hugo-Pierre Leblanc, qui assumait les fonctions du directeur du Service de manière intérimaire depuis la démission de Donald Nicole, le 11 février, reprendra ses fonctions de directeur adjoint en plus de poursuivre sa carrière de pompier à Montréal.

Bâtir une relation de confiance

En entrevue, Bruno Jodoin, qui a 25 ans d'expérience derrière son casque, affirme qu'à court terme, il compte créer une relation de confiance avec l'équipe de pompiers et avec la municipalité de Rawdon. « J'ai toujours favorisé le travail d'équipe et la communication, ce sera primordial au cours des premières semaines.» Sa motivation à changer de poste et de région réside, dit-il, dans l'opportunité d'obtenir un poste à temps plein et il souligne que ses nouvelles fonctions constituent un défi intéressant à relever. Notamment, la population desservie par le Service incendie est presque le double.

Nouvelle caserne et convention collective

Bruno Jodoin aura également de gros dossiers à gérer, comme le souligne André Boisvert, directeur général de Rawdon et membre du comité de sélection, comme la construction d'une nouvelle caserne incendie et la négociation de la convention collective, échue depuis le 31 décembre 2012, des dossiers qu'il a déjà mené de front au cours de ses sept années de service à Saint-Mathias-sur-Richelieu, ce qui a pesé dans la balance en faveur de son embauche.

Au total, il y avait 12 candidats et quatre ont été retenus pour les entrevues de sélection. « La capacité de gestion du service et la qualité de chef étaient des critères importants », souligne André Boisvert.

Un choix apolitique selon Jacques Beauregard

Jacques Beauregard, maire de la municipalité de Rawdon, félicite le fait que le comité de sélection n'ait pas subi « aucune intervention politique », un aspect qu'il trouvait essentiel pour la viabilité du Service de sécurité incendie de Rawdon.

« Il s'agit d'un concours en bon et due forme. On vient de dépolitiser le poste de chef de pompier. C'est le début d'une nouvelle ère et on espère que ça le restera.» Jacques Beauregard affirme que ni lui ni les conseillers n'étaient au courant du choix du comité avant l'annonce publique faite lors du conseil.

Organisations: Service de manière intérimaire

Lieux géographiques: Municipalité de Rawdon, Saint-Mathias-sur-Richelieu, Montérégie Montréal

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires