Gilles Varin vedette malgré lui à «Enquête»

Louis Pelletier
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Ex-candidat à la mairie de Joliette

La Société Radio-Canada et le quotidien Globe and Mail ont révélé mardi soir que la Gendarmerie Royale du Canada enquête présentement sur un contrat de neuf millions de dollars, contrat facilité par un lobbyiste non inscrit comme tel à Ottawa, le communicateur lanaudois Gilles Varin.

Dans un reportage réalisé par Marie-Maude Denis de l'équipe de l'émission Enquête, l'entrepreneur en maçonnerie Paul Sauvé raconte avoir cherché en 2007 à se retrouver sur la liste des soumissionnaires pour la réfection de l'édifice du parlement. Une rencontre avec Gilles Varin a été à ce point déterminante que Paul Sauvé dit avoir versé 140 000 $, en deux ans, à son entreprise. En tant que plus bas soumissionnaire, M. Sauvé a obtenu le contrat en 2008.

 

Dans une entrevue au quotidien torontois, Gilles Varin a nié avoir agi comme lobbyiste puisqu'il n'a pas contacté de ministre ou de haut-fonctionnaire

 

Une recherche sur internet nous apprend que Gilles Varin s'y décrit comme un travailleur indépendant du secteur administration publique. Dans une entrevue publiée en janvier 2009, Michel Cloutier résume l'homme par ce titre: Diplomate d'abord ! «Étant bien portant de corps et d'âme, Gilles Varin excelle dans la diversité des réseaux d'affaires qu'il a su implanter depuis des années en cultivant les contacts déterminants… cette mobilité bien à lui l'autorise à se faire médiateur et intermédiaire au gré des besoins.» Ce rassembleur d'instinct, résume-t-on, est un spécialiste du réseautage. À Joliette, Gilles Varin a notamment été directeur des Centres de formation professionnelle Laurentides-Lanaudière. C'est auparavant, alors qu'il était gérant régional de la compagnie d'assurances Les Prévoyants, qu'il deviendra président de la Chambre de commerce du Grand Joliette. Sous son mandat, les déjeuners-conférences devinrent les populaires dîners conférences rassembleurs qu'on connait depuis.

 

Lors d'un entrevue accordée en 2003, le résidant de Repentigny avait évoqué les projets appuyés par l'organisme dont l'aménagement d'une promenade en bordure de la rivière L'Assomption. Le secteur de Notre-de-Lourdes était alors l'un des sites pressentis pour l'aéroport finalement réalisé à Mirabel.

 

Ami de longue date du député puis ministre conservateur Roch La Salle, Gilles Varin a été candidat au poste de maire de Joliette pour s'incliner devant Roland Rivest. Au niveau caritatif, c'est le président fondateur du Conseil consultatif de Care Canada et du Cercle honoraire du Régiment de Maisonneuve.

Organisations: Les Prévoyants, Chambre

Lieux géographiques: Grand Joliette, Repentigny, Rivière L'Assomption Secteur de Notre-de-Lourdes Mirabel Canada

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires