Action Dignité Lanaudière lève le drapeau rouge

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Les représentants d'Action Dignité Lanaudière accueillent avec indignation et colère les modifications apportées au régime d'aide sociale.

La ministre de l'Emploi et de la Solidarité sociale, Agnès Maltais, a annoncé que l'âge d'admissibilité à l'allocation pour contraintes temporaires à l'emploi passera de 55 à 58 ans. Elle a aussi laissé savoir que les familles composées de deux adultes ayant un enfant d'âge préscolaire n'auront plus droit à ce montant de 129 $. Ces mesures doivent entrer en vigueur le 1er juin.

L'équipe d'Action Dignité Lanaudière s'explique mal ces coupures. L'organisme fait valoir, par voie de communiqué, qu'elles auront «pour effet de plonger dans une plus grande précarité encore des personnes et des familles déjà appauvries, en plus d'intensifier les préjugés déjà bien ancrés à l'égard de l'ensemble des personnes assistées sociales».

Il ajoute que cette décision de la ministre s'inscrit en opposition avec l'écoute attentive et l'ouverture dont a fait montre le caucus lanaudois du Parti Québécois, lors d'une réunion tenue en janvier. Les représentants d'Action Dignité Lanaudière entendent d'ailleurs solliciter une nouvelle rencontre avec les députés péquistes afin de les convaincre «d'annuler l'entrée en vigueur du projet de règlement». Ils espèrent la formation d'une coalition régionale ou nationale pour lutter contre ces nouvelles dispositions.

(G.B.)

Organisations: Parti Québécois

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires